Santorin: derrière la horde de touristes 🇬🇷

Santorin. Le nom de cette île grecque fait souvent rêver, mais les images estivales un peu moins. Comment éviter les touristes sur Santorini ? On se pose donc souvent la question: le jeu en vaut-il la chandelle, et peut-on visiter le site sans se sentir comme un rat en cage ? Et bien OUI! Nous avons fait le voyage en couple en avril 2018, et je tenais à vous partager nos conseils pour visiter cette superbe île en toute tranquillité.

Un article proposé par Steph Wenker

Créatrice de contenu, AIKENA.ch

Une île grecque pas comme les autres

Santorin fait parti d’un archipel d’îles grecques, c’est la plus grande île de cet archipel, créé après une éruption volcanique il y a près de 3600 ans. Elle est située dans la mer Egée. Pour nous y rendre, nous avons pris l’avion depuis la Suisse, avec une escale à Athènes, puisque le voyage s’est fait en dehors de la haute saison, juste avant le weekend de Pâques.

Comme introduction à notre voyage, il y a 2 conseils que je voulais déjà vous donner:
Conseil n°1: visiter Santorin au printemps (ce que nous avons fait) entre Pâques et début juin. Avant Pâques, la plupart des restaurants de l’île n’est pas encore ouvert et cela peut être compliqué de chercher en avance sur internet les restaurants ouverts. Et dès juin, l’île est trop bondée pour véritablement en profiter.

Conseil n°2: louer une voiture. Il faut maximum 30min pour aller d’une extrémité à l’autre de l’île. Louer, c‘est assez facile de le faire avec un permis suisse, notre hôtel nous l’a même proposé directement. L’île de Santorin est petite, et il n’y pas besoin de prendre les bus (qui circulent peu). En plus, les places de parc se trouvent assez facilement et les routes ne sont pas trop chargées au printemps. En été, je ne peux pas vous garantir la même chose. De plus, les Grecs ne sont pas trop dangereux sur la route, même s’il faut rester prudents quand même 😉

Santorin: Fira

Notre hôtel se trouvait dans un des villages principaux de l’île de Santorin, Fira. Il est situé en plein centre de l’île et avec une superbe vue sur la partie centrale de l’île (un ancien volcan). Notre hôtel avait par contre vue sur l’extérieur de l’île, attention à ne pas vous faire avoir si vous chercher absolument à avoir la vue sur le centre de l’île. Il n’y a pas grand chose “à visiter” à proprement parler, mais simplement se promener dans les rues étroites de Fira est un bonheur, tant l’architecture est si unique. 

Seule précision: les plages n’existent pas à Fira (comme à Oia d’ailleurs). Les 2 villages sont construits sur une falaise, en haut d’un pic. Cela rend la vue impressionnante depuis presque partout, et ça fait les mollets. Vous croiserez souvent des ânes, utilisés pour amener la marchandise depuis le port situé tout en bas, ou même, pour porter des touristes. 

Santorin: Oia

Nous sommes ensuite partis en voiture pour Oia, LE village de Santorin le plus connu. C’est celui-là que vous trouver lorsque vous cherchez des images de Santorin sur google. Hors saison, le village reste quand même plein de touristes, notamment à cause des bateaux de croisières qui s’arrêtent dans la baie. Mais encore une fois, la vue en valait vraiment la peine, car elle est à rêver ! Il faut surtout en profiter pour monter et descendre à travers les maisons, sans savoir des fois si le chemin est privé ou non… Ce sont des risques à prendre 😉 Comme vous pouvez le voir, nous n’avons pas eu de beau temps pour ce jour-là, mais je garde un super souvenir du village.  
Depuis Oia ou même Fira, il ne faut pas hésiter à trainer le soir pour admirer les couchers de soleil! Ils sont magiques, incroyable, à couper le souffle et d’une couleur qu’on ne voit que rarement en Suisse. 

Santorin: Akrotiri

Santorin est une île volcanique, les plages de sable blanc, ça n’existe pas! On a eu la chance de voir un lieu qui est resté comme mon préféré: la plage de sable rouge, ou Red Beach. C’est au sud de l’île, près d’Akrotiri. Petite paranthèse pour ce lieu: dans le village même, vous trouverez un vieux château. Mais c’est Ancien Akrotiri qu’il faut chercher: là se trouve des vestiges qui datent de 1600ans avant JC, et qui ont été ensevelis par l’éruption volcanique (qui a aussi créée l’île de Santorin). C’est impressionnant de revoir les anciennes maisons, et d’imaginer la vie qui y était vécu il y a si longtemps.

Hors saison, Red Beach est très peu visitée. Les touristes n’y viennent pas vraiment, cela permet de découvrir tranquillement ce lieu magique à environ 15min de marche du parking. On peut aussi s’y baigner !

Le reste des plages est noire, évidemment. C’est super beau à voir, par exemple à Perissa, surtout quand on n’est pas habitués. On s’y est rendu quelques jours plus tard, le sable est bien noir, du coup il est aussi bien chaud et vraiment fin. Tellement agréable pour se poser au soleil et lire un bon livre.

Santorin: Pyrgos

On peut aussi prendre de la hauteur à Santorin. Evidemment, y a des montagnes sur une île volcanique, celles de Santorini sont plutôt des falaises au bord de la mer, mais il y a un point de vue centrale. 
Rendez-vous donc à Pyrgos, point le plus hautde l’île avec vue à presque 360 degrés! Superbe, surtout quand on a déjà visité tous les coins!
Donc point géographique sur la photo ci-dessous: tout au fond de l’île derrière moi, c’est Oia. Le village sur la crête, juste avant Oia, c’est Fira. Et dans le dos de mon copain photographe, il y avait justement Akrotiri ainsi que la plage de sable noir de Perissa (mais on ne les voit pas).
Mon conseil: visitez le lieu en fin de journée, voir même pour le coucher de soleil 😍 La route est assez facile en voiture.

On a aussi voulu faire un tour à Kamari pour visiter un autre site historique, celui d’ancien Thira (ancien Fira en français), mais c’était déjà fermé. On venait de prendre une bonne petite route de merde pour arriver en haut sur la porte fermée, on a donc pu redescendre. 

Il y a d’autres endroits que je ne peux pas vous nommer où on s’est arrêté, sur le chemin. Il y avait par exemple ce point de vue dans le creux de l’archipel, qui nous donnait une sacrée vue sur l’ensemble de l’île. Au encore le phare, le point le plus au sud de Santorin, situé près d’Akrotiri. Sortez des sentiers, il est rare que se promener soit interdit 😉

La nourriture à Santorin

Tout est bon à Santorini. Testez définitivement tout ce qui est typiquement grec, ainsi que des menus connus mais légèrement différent sur l’île. A noter que les tomates et le raisin poussent sur l’île, vous pouvez donc en consommer “local”. Voilà les plats qui m’ont le plus marquée:
-les gyros (les kebab grecs)
-le kebab grec mais en format “brochettes sur pain” (impossible de me souvenir du nom)
-l’agneau grillé
-la moussaka
-les tomates en salade 
-en dessert, le banoffee (crumble et bananes, une tuerie! )
Et surtout buvez du vin !

Je n’ai pas de nourriture par contre, alors voilà des vignes grecques de Santorin, qui poussent à même le sol. 

Inscrivez-vous à la newsletter

La carte de nos articles