Seychelles : Au-delà de la carte postale 🇸🇨

Quand on Ă©voque les Seychelles, on pense d’abord aux plages de sable blanc et aux eaux turquoises: un paysage de rĂŞve dans lequel il faut s’aventurer pour dĂ©couvrir les merveilles qu’il recèle. J’ai eu l’occasion durant 10 jours d’explorer les Ă®les principales (MahĂ©, Praslin et la Digue), d’ĂŞtre Ă©merveillĂ©e par des points de vue Ă  couper le souffle, des forĂŞts denses, sauvages et enfin des plages paradisiaques qui font probablement parties des plus belles de ce vaste monde. Enfin, un climat tropical qui fait du bien au moral durant la pĂ©riode hivernale en Europe (pĂ©riode de voyage : fin janvier-dĂ©but fĂ©vrier).

Un article proposé par Laïla RAVASIO

Créatrice de contenu, AIKENA.ch

Quelques mots sur l’archipel…

SituĂ© Ă  l’ouest de l’ocĂ©an Indien, l’archipel est composĂ© d’environ 120 Ă®les. La plupart ne sont pas habitĂ©es et d’autres sont fermĂ©es afin d’ĂŞtre prĂ©servĂ©es du tourisme de masse. Ce paradis est fragile, une association environnementale (Nature Seychelles) qui oeuvre notamment sur l’Ă®le de Cousin (Ă®le oĂą l’on peut observer les tortues terrestres) limite dĂ©sormais les touristes afin qu’ils ne dĂ©rangent pas les tortues et les oiseaux qui nidifient. L’Ă®le est devenue un exemple en montrant qu’il est possible de dĂ©couvrir un magnifique dĂ©cor tout en prĂ©servant les espèces sauvages qui y vivent. La visite de l’Ă®le permet d’y financer diffĂ©rents projets de gestion.

L’archipel vit principalement du secteur touristique en plein essor, plusieurs grands hĂ´tels se construisent et vont Ă  l’encontre de ce que dĂ©gage le pays Ă  savoir un tourisme Ă©cologique, la prĂ©servation de l’environnement et d’espaces naturels. Il est triste de constater que les autoritĂ©s pensent d’abord au profit et qu’Ă  ce rythme, l’image de rĂŞve en prendra un coup sachant que la montĂ©e des eaux liĂ©e au rĂ©chauffement climatique ne mĂ©nage pas l’archipel.

La capitale, Victoria

C’est la plus grande ville des Seychelles et la plus animĂ©e. La tour de l’horloge (1ère image ci-dessous) situĂ©e au milieu d’un rond-point fĂ»t Ă©rigĂ©e en 1903 pour symboliser l’attachement des Seychelles Ă  la Grande-Bretagne. Il faut savoir que les Seychelles ont Ă©tĂ©s colonisĂ©es par les britanniques et les français. On y parle les deux langues mais on conduit Ă  gauche. La capitale doit son nom Ă  la reine d’Angleterre qui est venue Ă  quelques reprises aux Seychelles.

Le marchĂ© est un rendez-vous incontournable dans la capitale, c’est un des lieux les plus animĂ©s de la ville. C’est une bonne opportunitĂ© de dĂ©couvrir la diversitĂ© des produits locaux en poissons, fruits et lĂ©gumes. Il y a beaucoup de produits artisanaux comme des Ă©pices, confitures ou du rhum.

Mahé

Plus grande d’Ă®le de l’archipel, MahĂ© est aussi la plus peuplĂ©e. L’Ă®le est pleine de richesses: de nombreuses plages bordent les cĂ´tes et toutes ont leur charme. C’est le point de dĂ©part des bateaux Ă  destination des autres Ă®les (Praslin et la Digue entre autre). Facile Ă  visiter puisqu’une route longe la cĂ´te ainsi que l’intĂ©rieur des terres.

Le Copolia Trail (environ 1h15 de marche) permet de rejoindre le sommet d’une colline dont la vue panoramique nous donne un aperçu en hauteur de la ville de Victoria. Ce trail nĂ©cessite une bonne condition physique puisque les sentiers ne sont pas amĂ©nagĂ©s, il faut parfois escalader et enjamber des rochers/branches au milieu de cette forĂŞt luxuriante.

Le Copolia Trail se situe sur la route “Sans soucis” (oui elle s’appelle vraiment comme cela) au dĂ©part de Victoria et parcourt le parc national du Morne Seychellois. Si vous aimez la randonnĂ©e, il y a plusieurs autres trails dans le parc. Sur la route, faites un arrĂŞt au Mission Lodge car au delĂ  d’une vue surplombant la baie, il faut savoir qu’elle a accueilli des esclaves qui furent libĂ©rĂ©s par les Anglais. Le Lodge a Ă©tĂ© inaugurĂ© en 1972 par la reine Elizabeth II en personne, il est enregistrĂ© depuis 2013 au World Heritage Tentative List UNESCO.

Le choix des plages ne manque pas sur l’Ă®le et en cette pĂ©riode il n’y a quasiment personne, cela m’a d’ailleurs surprise. La plage de Beau-Vallon est une des plus connues, la plupart des hĂ´tels sont situĂ©s dans cette rĂ©gion ainsi que de nombreux bars et restaurants. De la plage de Grand’Anse Ă  Anse Royale en passant par l’Anse Boileau, Anse Ă  la Mouche, Anse Soleil et Anse Takamaka, toutes valent le dĂ©tour : petite crique, longue plage de sable blanc ou dorĂ©, bordĂ©e de palmiers en fer Ă  cheval et j’en passe. Toutes ces plages sont facilement accessible en voiture.

Anse Major

Une des plus belles plages que j’ai pu voir. Cette plage de rĂŞve digne des plus belles cartes postales est accessible uniquement par le trail de Anse Major, une bonne marche d’environ 2 heures entre forĂŞt, terre battue et rochers. Je vous garantie que l’effort en vaut la peine !
Après l’effort, le rĂ©confort, personne Ă  l’horizon. Se dĂ©tendre, Ă©couter le bruit des vagues, quel sentiment de pure bonheur ! Le climat est tropical, prĂ©voyez suffisamment d’eau car mĂŞme en forĂŞt, la chaleur est vite Ă©touffante.

la digue

DĂ©part aux premières lueurs du jour Ă  destination de la Digue. Les premiers ferry partent Ă  07h30 du port de Victoria, il faut compter environ 50 min de Victoria Ă  Praslin puis 15 min de Praslin Ă  la Digue. Il est possible de prendre un ferry directement pour la Digue mais il n’y en pas tous les jours.

Mieux vaut prĂ©voir de partir tĂ´t afin d’avoir une journĂ©e complète pour visiter les Ă®les. Vous pouvez acheter les billets de ferry en avance ou directement le jour mĂŞme au guichet de la compagnie Cat-Cocos. Pour le trajet Praslin – La Digue, les billets s’achètent directement Ă  Praslin Ă  la compagnie Cat Rose. L’ocĂ©an est assez agitĂ©, des turbulences lors du trajet sont Ă  prĂ©voir.

Il n’y a pas de voiture sur l’Ă®le, les dĂ©placements se font Ă  vĂ©lo ou Ă  pied. Dès qu’on arrive au port Ă  la Digue, il y a la possibilitĂ© de louer directement un vĂ©lo pour une journĂ©e ou une demi-journĂ©e. Le temps semble s’arrĂŞter et l’Ă®le peut ĂŞtre parcourue facilement en une journĂ©e. Sortez de la route principale quand vous en avez l’occasion car on dĂ©couvre quelques merveilles (la cabane ci-dessous par exemple).

Vous croiserez forcĂ©ment des tortues gĂ©antes des Seychelles, l’emblème du pays. Plus grosse tortue terrestre du monde puisqu’elle peut mesurer jusqu’Ă  1 mètre de hauteur, peser en moyenne 200 kilos et certaines vivent plus de 150 ans !

anse source d’argent

L’accès Ă  la plage n’est pas gratuit contrairement Ă  ce que l’on pourrais penser (100 roupies), c’est d’ailleurs la seule plage payante des Seychelles et elle est accessible uniquement Ă  pied. C’est la plage touristique de l’Ă®le mais en venant le matin et en basse-saison, la plage est quasi dĂ©serte. Grand’Anse, Anse Cocos, Anse Marron, font parties des autres plages de l’Ă®le Ă  dĂ©couvrir.

praslin

Deuxième plus grande Ă®le de l’archipel, Praslin est beaucoup plus vĂ©gĂ©tal avec un relief montagneux. L’Ă®le doit sa renommĂ©e au cocotier de mer (qui ne pousse qu’ici), ses fruits “les cocos-fesses” en sont le symbole. Ce fruit peut peser jusqu’Ă  20 kilos et mets presque 25 ans pour atteindre sa maturitĂ© et tomber ensuite naturellement du cocotier. Le fruit est sacrĂ© et il est interdit de l’exporter. L’Ă®le abrite Ă©galement de nombreuses espèces endĂ©miques d’oiseaux et de plantes.

vallée de mai

SituĂ©e au coeur de l’Ă®le, cette rĂ©serve naturelle de 19,5 ha classĂ©e au patrimoine de l’UNESCO depuis 1983 abrite de nombreuses espèces uniques au monde. La rĂ©serve est ouverte tous les jours et propose 3 parcours diffĂ©rents entre 1 et 2 km. C’est l’occasion de trouver un peu d’ombre car on aperçoit que timidement la lumière passer Ă  travers les longues feuilles de certains palmiers. Sachez qu’il est possible de parcourir la rĂ©serve avec un guide.

Anse Lazio

On succombe dès les premiers instants, le site est photogĂ©nique et est le plus frĂ©quentĂ© de l’Ă®le. Pour apprĂ©cier au mieux cette atmosphère, je vous conseille de privilĂ©gier les matinĂ©es ou fin de journĂ©es et d’Ă©viter les weeks-ends. Le meilleur moyen de se dĂ©placer afin d’accĂ©der aux diffĂ©rents spots reste la voiture (location ou par un chauffeur de taxi qui propose des tarifs Ă  la journĂ©e/demi-journĂ©e).

Nourriture Locale

L’ocĂ©an Ă  portĂ©, nul doute que le poisson règne en maĂ®tre dans la plupart des plats. Cru, frit, grillĂ© toujours un dĂ©lice. La variĂ©tĂ© de poissons ne manque pas, vous aurez l’occasion de goĂ»ter au thon jaune et au Red Snapper. Les Ă®les font la part belle Ă  diverses Ă©pices, fruits et lĂ©gumes qui viennent accompagner les diffĂ©rents plats de la cuisine seychelloise.

Infos pratiques

Le voyage s’est effectuĂ© avec la compagnie Emirates (environ 17 heures de vol avec les escales) : Zurich – Dubai et ensuite Dubai – MahĂ©. Sachez qu’il y a la possibilitĂ© de rĂ©server des vols directs avec certaines compagnies. MalgrĂ© les heures de vol, le dĂ©calage horaire lui est très faible (+3 heures en heure d’hiver et + 2h en heure d’Ă©tĂ©). Il n’y a pas besoin de visa pour les Seychelles. Le voyage peut facilement s’organiser soi-mĂŞme notamment car les transports locaux sont bien organisĂ©s (location de voiture, bus, bateau, avion). La monnaie locale et la roupie seychelloise (SCR), on peut payer Ă©galement en euros dans les hĂ´tels, restaurants et chauffeurs.