Découvrir les créateurs et photographes suisses Vol 4.🇨🇭

Il y a quelques mois, nous avons lancĂ© un appel sur les rĂ©seaux sociaux avec LaĂŻla et Nathan: “On a pour objectif de faire un article traitant des photographes et crĂ©ateurs suisses afin de parler de ce que reprĂ©sente le voyage pour eux en Suisse et Ă  l’Ă©tranger !” Le but Ă©tait pour nous d’amener un peu de positif durant ce semi-confinement, une sorte de manière de voyager par procuration, afin de faire dĂ©couvrir des crĂ©ateurs et photographes Ă  nos publics dans un esprit de partage et d’aventure. Voici la quatrième volĂ©e de huit comptes que nous avons contactĂ© ! Bonne lecture !

Un article rédigé par Steph WENKER, avec le soutien de Laïla RAVASIO et Nathan STAMPFLI

Créateurs de contenu, AIKENA.ch

Andreah Heribanova

L’Ă©ternelle curieuse

Je dois admettre qu’avant de visiter la Suisse pour la première fois, j’ai toujours pensĂ© que c’Ă©tait un pays ennuyeux. J’ai vu des tas de belles photos de paysages et de montagnes suisses Ă©tonnants, mais cela n’a jamais vraiment figurĂ© sur ma liste de pays Ă  visiter. J’en ai parlĂ© Ă  quelques-uns de mes amis qui sont aussi des photographes passionnĂ©s et ils partageaient le mĂŞme point de vue. Cependant, j’ai changĂ© d’avis immĂ©diatement après ma visite. Tout est si joli, si pittoresque, oĂą que j’aille, je prends toujours mon appareil photo car il y a toujours quelque chose Ă  photographier. Je ne saurais trop recommander de visiter la Suisse, je ne cesse de dire Ă  tout le monde combien c’est merveilleux. Il y a tellement de beaux lacs et des montagnes un peu partout. J’ai beaucoup de chance que mon mari travaille Ă  Neuchâtel et que je passe la moitiĂ© de mon temps en Suisse. Je fais gĂ©nĂ©ralement des excursions d’une journĂ©e vers les endroits qui sont Ă  proximitĂ© en voiture et je suis aussi rarement restĂ©e plus longtemps si je suis allĂ©e plus loin. Je continue de vĂ©rifier en ligne si de nouveaux endroits sont Ă  dĂ©couvrir, la liste des endroits que je veux visiter en Suisse semble interminable !

Je suis nĂ© en Slovaquie mais j’ai vĂ©cu dans des pays comme l’Inde, l’Australie ou Singapour jusqu’Ă  ce que je m’installe Ă  Londres en 2007. Je suis devenu accro Ă  la photographie en travaillant au jardin botanique de Londres – Kew. Au dĂ©but, je prenais surtout des photos de fleurs et de plantes, mais j’ai lentement commencĂ© Ă  m’aventurer dans la ville de Londres, puis Ă  conduire dans toute l’Angleterre en photographiant principalement la cĂ´te et les quais. Je suis très heureuse d’avoir la possibilitĂ© de voyager et d’explorer la Suisse. J’essaie de revisiter quelques fois les lieux pour les voir dans des conditions diffĂ©rentes, que ce soit un coucher de soleil ou une journĂ©e brumeuse. Je prĂ©fère gĂ©nĂ©ralement explorer des endroits moins frĂ©quentĂ©s. La Suisse n’est jamais vraiment surpeuplĂ©e par rapport au Royaume-Uni, mais la nature, comme les montagnes ou les forĂŞts, est très calme et relaxante. Je n’ai jamais vraiment Ă©tĂ© sur les plages espagnoles ou les Ă®les grecques. Je suis sĂ»r qu’elles sont très belles, mais je prĂ©fère des pays comme l’Islande, les Ă®les FĂ©roĂ© ou la Suisse.

Andreah fait partie de ces gens qui sont des faux-touristes en Suisse. C’est-Ă -dire qu’elle n’est pas Suissesse et se laisse donc Ă©merveiller par des paysages qui nous paraissent “normaux”, mais en mĂŞme temps, elle connaĂ®t assez notre rĂ©gion pour y dĂ©goter des perles qu’on ne voit plus. Entre ses photos de la CathĂ©drale St-Paul Ă  Londres, et celles d’un moulin situĂ© ailleurs en Angleterre, on dĂ©couvre ainsi une vue unique sur Auvernier. Andreah a ce don de trouver le petit angle original qui nous fait oublier un instant que c’est bien La Chaux-de-Fonds qui se trouve sur la photo devant nous. On vous invite donc Ă  dĂ©couvrir son compte qui vous fera voyager en Europe, mais aussi dans la rĂ©gion de Neuchâtel.

A suivre sur son site et sur Instagram

Yannick Frey

La poésie derrière la photographie

Je me présente, Yannick Frey, j’ai 38 ans, j’habite en région biennoise et je suis passionné par la photographie. J’aime pouvoir marier ma passion avec celle des voyages et j’essaie d’avoir une démarche en photographie de « naturelle » en figeant des paysages authentiques afin d’en faire des souvenirs impérissable.

J’ai eu la chance de pouvoir partir une semaine en Irlande. Durant cette semaine, les hôtels étaient réservés à l’avance mais le parcours et les excursions de l’un à l’autre ont été préparé plusieurs semaines en amont. Une fois arrivé sur place et passé la difficulté de rouler à gauche, j’ai découvert un pays magnifique et riche en paysages. Vous passez de la mer à la montagne en quelques kilomètres. J’avais en partant une mauvaise image de ses habitants que je pensais bourrus, mais en fait le peuple irlandais est d’une sympathie comme rarement vu dans d’autres pays. Pour moi des vacances ne doivent pas être « reposantes » dans le sens où je ne peux rester à la même place et me « reposer ». Je préfère largement faire des kilomètres et découvrir la culture du pays et ces paysages. Je n’ai pas été déçu dans ce pays, en passant par de grandes villes comme Dublin et ses fabriques de bière, whiskey et cristal, puis des petites bourgades, des chutes d’eau magnifiques, des mythiques falaises, bref pas le temps de se reposer. Si vous avez l’occasion un jour de vous y rendre, croyez-moi, vous n’allez pas être déçu !

Cette dernière annĂ©e, le travail de Yannick s’est affinĂ©. On y retrouve dĂ©sormais rĂ©gulièrement des paysages de la rĂ©gion bien sĂ»r, mais surtout il y a une fĂ©Ă©rie qui se dĂ©gage des images avec des tons très doux. On dĂ©couvre dernièrement surtout de magnifiques clichĂ©s pris au lever et au coucher du soleil avec un penchant pour le jeux d’ombres et de lumières: sublime! On vous encourage fortement Ă  ne plus louper sa page Instagram si vous souhaitez vous perdre dans de sublimes paysages de les rĂ©gions de Neuchâtel et de Bienne.

A suivre sur son site et sur Instagram

Valentine Thurnerr

Redécouvrir la douceur du monde

L’action de voyager : se rendre ou ĂŞtre transportĂ© vers un autre lieu. Pour moi, le voyage c’est la dĂ©couverte. La dĂ©couverte de soi Ă  travers celle des autres. En effet, lorsque l’on voyage, on apprend Ă  connaĂ®tre d’autres visions de la vie, on dĂ©couvre de nouveaux lieux que l’on visite, on rencontre de nouvelles personnes. Tout cela laisse des traces en nous et construit qui nous sommes. Chaque voyage apporte sa pièce Ă  l’édifice et nous permet d’être une meilleure version de nous mĂŞme tournĂ©e vers le monde. Le voyage permet aussi de se rendre compte de la place insignifiante que nous prenons, de notre petitesse face Ă  la grandeur et la puissance de la nature. J’ai toujours beaucoup aimĂ© la citation suivante, qui pour moi reprĂ©sente tout : “le voyage, le meilleur moyen de se perdre pour se retrouver.”

Via son compte awwway.ch, Valentine voyage Ă  travers le monde de manière dĂ©tendue et avec un plaisir qui ne se cache pas. On la retrouve d’ailleurs souvent aux cotĂ©s de Morgane (Ă  revoir dans le volume 1 de cette sĂ©rie), et les deux femmes visitent de nombreux pays ensemble. Cet Ă©tĂ©, elles profitent d’ailleurs de dĂ©couvrir de nombreuses rĂ©gions de Suisse!

Valentine profite de la vie, de SA vie, et ça se voit, que ce soit à la maison ou ailleurs dans le monde. Avec ses images, on découvre une douceur nouvelle dans les paysages, comme si avec sa vision du monde, celui-ci devenait soudain plus calme. Un compte qui vous fera voyager sans aucun doute!

A suivre sur son blog et sur Instagram.

Phil Suarez

Chasseur de lumière

Que reprĂ©sente le voyage pour moi? C’est une bonne question et je ne crois pas me l’ĂŞtre posĂ© avant Ă  vrai dire. Le voyage peut ĂŞtre très diffĂ©rent d’une fois Ă  l’autre. Il peut ĂŞtre professionnel ou pour accomplir des devoir familiaux. Mais il peut surtout ĂŞtre rĂ©crĂ©atif, c’est ce qui nous intĂ©resse le plus je pense. C’est ce voyage fait pour le plaisir et qui nous emporte lĂ  oĂą on a envie de se retrouver. Cela peut ĂŞtre Ă  la mer, la montagne, la campagne ou encore dans une mĂ©gapole survoltĂ©e. Peut importe, tant que c’est lĂ  qu’on a envie d’ĂŞtre au final.

Pour ma part, j’ai principalement voyagĂ© en Suisse et dans les pays voisins ces dernières annĂ©es. Je trouve qu’il y a beaucoup d’endroits merveilleux Ă  dĂ©couvrir autour de nous en Suisse. Ceci dit, j’ai aussi visitĂ© d’autres continents et je vais certainement continuer Ă  le faire. Il y a bien entendu Ă©normĂ©ment de merveilles Ă  visiter tout autour du globe. Ce qui rend plus intĂ©ressant les voyages distants, Ă  mon sens, c’est le choc des cultures. Souvent on se retrouve plus dĂ©paysĂ© que chez nos voisins.

On m’a demandĂ© d’illustrer mes propos Ă  l’aide de trois images. Donc je vais vous parler de mes trois derniers coups de coeur.

D’abord l’Alpstein dans l’Appenzell. J’y suis allĂ© 2 fois et je crois que cela va devenir un pèlerinage annuel. J’adore cet endroit, les montagnes sont brutes, voire brutales. Une gĂ©ologie rĂ©putĂ©e qui donne un spectacle unique de la nature. Les cabanes sont belles et sympathiques, j’ai chaque fois bien mangĂ©, peut-ĂŞtre de la chance, mais je ne crois pas. De belles randonnĂ©es Ă  faire, pour tous les niveaux, et des prises de vues Ă  couper le souffle. Le rĂŞve pour des photos de montagne. Une flore et une faune encore bien prĂ©servĂ©e. Il y a lĂ -bas des plantes que je n’avais jamais vu ailleurs et des bouquetins Ă  gogo.

Ensuite, autre rĂ©gion que j’apprĂ©cie, les Dolomites. J’ai pu y passer deux jours en 2018. J’ai adorĂ©, il y a une belle nature et aussi une gĂ©ologie Ă  part, ce qui donne Ă  cette rĂ©gion cet air unique. J’ai très bien mangĂ© aussi, et oui c’est la chance de se trouver en Italie!!! Il y a une randonnĂ©e qui m’a marquĂ©, c’est celle qui m’a menĂ© au “Lago di Sorapis”, une ascension de 2h environ (de prĂ©fĂ©rence pour marcheur expĂ©rimentĂ© et sans vertige). Une fois arrivĂ© au lac on est subjuguĂ© par le spectacle. Le lac est d’un bleu turquoise, une couleur incroyable, je n’avais jamais vu un lac de montagne avec une telle teinte. C’est un magnifique petit Ă©crin, car il est entourĂ© de montagnes et de pics, qui est un dĂ©lice Ă  photographier. Lors de la descente de nuit, j’ai eu la chance de croiser des vers luisants, ça n’a fait qu’ajouter une couche fĂ©Ă©rique Ă  cette excursion.

Finalement, dans un tout autre registre, j’ai visitĂ© le Japon en octobre 2019. Ce fut une expĂ©rience inoubliable, Ă  tel point que j’en suis tombĂ© amoureux. J’ai adorĂ© l’ambiance, mĂŞme complètement folle des fois. Les gens, la culture, l’architecture et la nourriture, tout m’a fascinĂ©. Je devais y retourner en avril 2020, mais j’ai du repousser mon sĂ©jour, covid-19 oblige… Ce n’est que partie remise!

Lors qu’on dĂ©couvrir le travail de Phil, difficile de ne pas avoir le souffle coupĂ© Chaque image dĂ©gage un “waouh!” supplĂ©mentaire, et il semble que cette crĂ©ation est sans limite. Phil a un don pour photographier les paysages, mais aussi les bâtiments ou encore les animaux! Le tout avec une lumière qui semble toujours ĂŞtre la bonne, de jour comme de nuit! La plupart des photos sont d’ailleurs prises en Suisse, une vraie invitation Ă  redĂ©couvrir les paysages de chez nous. Bref, un compte Ă  suivre absolument!

A suivre sur son site, sur sa page facebook et sur sa page Instagram

Natacha Mengoli

Le voyage comme enrichissement pour les enfants

Je m’appelle Natacha, j’ai 31 ans et je suis maman de deux petits garçons de 3 ans et 5 ans. Je suis journaliste radio et j’adore voyager. Pour moi, dĂ©couvrir d’autres cultures, d’autres paysages c’est la plus belle façon de vivre, de grandir et de s’enrichir. C’est une philosophie humble qui nous rappelle Ă  quel point nous sommes rien mais aussi Ă  quel point un sourire vaut tout l’or du monde. J’ai toujours voulu offrir cette ouverture d’esprit Ă  mes enfants et il y a une annĂ©e, nous sommes partis en famille faire le tour du monde. 13 semaines sur les routes qui nous ont changĂ© Ă  jamais et qui nous ont permis de crĂ©er des liens puissants entre nous. Le voyage reste selon moi la plus douce Ă©cole de la vie, une porte sur notre âme, un Ă©veil de nos sens.

Le voyage en famille, voilĂ  un thème que nous n’avions pas encore abordĂ© ici. Natacha a rĂ©alisĂ© cette expĂ©rience unique Ă  4, et elle repartage rĂ©gulièrement des images de ces 13 semaines de voyage. Derrière ces photos, Natacha montre aussi qu’elle prend le temps: de voyager en famille, de s’organiser, de planifier cette vie Ă  4 que ce soit dans un train-train quotidien ou lors d’expĂ©ditions plus longues. Aujourd’hui Natacha et sa famille vivent donc en Suisse, mais Ă  travers ses images, on retrouve cette volontĂ© de partager des expĂ©riences avec ses enfants et de crĂ©er des souvenirs qu’elle prend soin de documenter pour cet album photo qu’est Instagram.

A suivre sur sa page Instagram.

Voyager autrement, une aventure Ă  chaque instant

Conclusion

Le confinement a profondĂ©ment modifiĂ© nos habitudes. En effet, voyager semble ĂŞtre compliquĂ© pour les mois Ă  venir. Nous avons pensĂ© qu’un des meilleurs moyens de voyager depuis chez soi Ă©tait de vous partager des comptes exceptionnels de crĂ©ateurs liĂ©s Ă  notre pays. 

Vous souhaitez partager vos aventures sur nos réseaux ? Ecrivez-nous avec le formulaire ci-dessous : 

1 + 11 =